Retour sur la journée recherche sur l’hydrogène

La journée consacrée à la recherche dans le domaine de l’hydrogène s’est tenue le mercredi 29 mai dernier dans les locaux de l’IUT de Saint-Malo et à l’ENSM (Ecole nationale supérieure maritime).

Organisée par ERH2-Bretagne et le Groupe de Travail régional « Recherche – Industrie – Formation », cette journée visait à apporter une contribution au développement de la filière hydrogène et piles à combustible en Bretagne. Elle a rassemblé plus de 120 personnes, chercheurs, industriels, étudiants, et a permis de faire le point sur les dernières recherches en cours.

Pour rappel, le programme de la journée est consultable à cette adresse

Retrouvez ci-après l’ensemble des présentations de la journée :

H2 naturel et stockage en cavité saline – Storengy : Olivier LHOTE

Vers une production biologique d’H2 renouvelable à partir de biomasse grâce aux microorganismes des fonds marins – GrHyn : Jordan HARTUNIANS

Production d’hydrogène par électrolyse à partir d’eau de mer – ERH2-Bretagne – Philippe MANDIN

Photoélectrolyse – INSA Rennes – Charles CORNET

Electrolyseurs et piles SOFC, comment anticiper la prochaine génération de piles à combustible et des électrolyseurs ? – Université de Rennes – Mona BAHOUT

Réduction des coûts des électrolyseurs PEM par une approche anti-corrosion – Institut de la corrosion – Michel PRESTAT

Les enjeux des minéraux critiques et stratégique dans la filière H2
Université du Québec – Bruno POLLET

Les réservoirs H2 – Pôle Compositic UBS – Yves GROHENS

Evolution des pàc PEM chez Ballard – Ballard – Yane LAPERCHE RITEAU

Evolution des Pàc H2 chez Helion – Alstom H2 (Helion) – Benoit GUENOT

Navires à propulsion décarbonée – Armor X SAS – Yannick BIAN

– Conclusion de la journée : Bilan de la feuille de route bretonne du déploiement de l’hydrogène renouvelable – Maximilien LE MENN (Région Bretagne) et Elodie BOILEUX (BDI) –

A propos du groupe de travail Recherche Industrie Formation :

Ce GT, piloté par ERH2-Bretagne, regroupe trois universités bretonnes et différentes écoles d’ingénieurs, des industriels et des entreprises, le Conseil régional de Bretagne, Bretagne Développement Innovation, l’Inspection académique, et des syndicats départementaux de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.